Un site utilisant unblog.fr

» Catégorie : Scolarisation


La CLIS… ah non pardon : ULIS

Commentaires » 0

A partir du CP, pour les enfants qui ont la chance d’être scolarisés, on peut demander une place dans une ULIS (qui s’appelait jusqu’à récemment CLIS en primaire puis ULIS en collège et lycée).

Si vous avez une place en ULIS, vous êtes donc chanceux car toutes les écoles n’en n’ont pas et rares sont les places. Pour notre part nous tentons notre chance et croisons fort les doigts…

Ce qu’il faut savoir (nous on en a appris récemment beaucoup et parfois on a été estomaqués) :

- la ULIS primaire compte 12 enfants maximum, 1 professeur (pas forcément formé) et une AVS. Cependant, il vous est possible de demander une AVS personnalisée pour votre enfant, si il est autiste. C’est rarement accepté car si il va en ULIS c’est qu’il est capable de se gérer sans une AVS, mais c’est possible et qui ne tente rien, n’a rien ! 

- la ULIS primaire est une seule et unique classe qui va du CP au CM2 par âge. C’est-à-dire que quand votre enfant est en âge d’aller au collège, il y va qu’importe le niveau qu’il a atteint en classe. Si vous lui faites redoubler, par exemple, 2 fois la maternelle (je dis n’importe quoi pour imager), il ne fera donc que 3 ans de ULIS avant le collège et sera donc inscrit en ULIS en CE2, et donc inclus dans une classe de CE2.

- quand un enfant est en ULIS, il dépend officiellement d’une classe de CP ou autre niveau suivant son âge, l’ULIS n’est pas sa classe officielle mais une classe dans laquelle il se rend pour les matières pour lesquelles il a des difficultés. Aussi, des temps d’inclusion en classe « ordinaire » sont organisés et l’AVS ne sera pas forcément avec lui si il n’en a pas une personnalisée.

- on peut demander un redoublement de la dernière année de maternelle, si on argumente assez et si la MDPH accorde. De même, il est possible de leur faire faire une année de plus en ULIS primaire, mais là encore il faudra beaucoup argumenter et montrer la nécessité absolue de ce redoublement.

- si la ULIS est acceptée, la MDPH décide du lieu où l’enfant est inscrit, il peut donc y avoir de la route si vous n’avez de place près de chez vous, auquel cas un taxi peut être utile…

Nous avons également pu visiter la classe ULIS et voir la maîtresse, qui a gentiment répondu à nos questions. N’hésitez pas à demander à rencontrer les professeurs de ULIS près de chez vous, ça peut vous aider à prendre des décisions parfois très dures à prendre (on parle en connaissance de cause). On se fait parfois de fausses idées sur ces classes et ça rassure énormément de voir le contexte et l’enseignant, parler des difficultés de notre enfant et poser nos (nombreuses) questions.

Les réunions de suivi (ESS)

Commentaires » 0

Régulièrement (pour certaines écoles c’est tous les 3 mois, d’autres une fois par an), aura lieu à l’école une réunion de suivi, organisée par la référente MDPH.

Elle comprendra la référente, vous-même, le directeur de l’école, l’enseignante, l’ATSEM, l’AVS, la psychologue scolaire, la psychomotricienne, l’orthophoniste et autres intervenants.

A noter que si vous êtes dans le libéral, les médecins ne seront pas conviés par la référente, il faut les prévenir vous-même. Je ne saurais que trop vous conseiller de les y inviter car eux voient votre enfant régulièrement.

Pour ma part, ces réunions sont toujours très difficiles, car on entend des choses qui nous mettent en colère parfois, que ce soit de la part de l’enseignante ou d’autres. j’ai préféré faire garder mon fils à chaque fois et me faire accompagner, car une fois de plus on n’est pas toujours écoutée…

Il faut dire qu’en général la part belle est donnée à la psychologue scolaire… Qui voit donc notre enfant quelques heures en observation et sait mieux que quiconque ce dont il a besoin ?! 

L’AVS, allié indispensable

Commentaires » 0

L’AVS est une personne qui se rendra à l’école de votre enfant pour être avec lui, l’aider dans la réalisation de ses tâches, le rassurer et assurer sa sécurité (pour les enfants, par exemple, qui mettent tout à la bouche).

C’est la MDPH qui détermine le nombre d’heures d’AVS auquel vous aurez droit. Ensuite il faut croiser les doigts pour en avoir un(e) de disponible.

Vous pouvez aussi faire appel à un(e) AVS privé, mais cela reste un coût que certaines familles ne peuvent pas assumer.

 

Matériel adapté

Commentaires » 0

Certains enfants ont beaucoup de mal au niveau psychomoteur, et il existe des outils scolaires très bien adaptés pour eux sur des sites spécialisés.

Par exemple, notre fils a beaucoup de mal avec les ciseaux, donc nous lui avons acheté un cutter en forme de boule, spécialement conçu pour les enfants, donc il peut l’utiliser en toute sécurité.

Voir liens à droite pour des sites de vente.

Le centre de loisirs

Commentaires » 0

Votre enfant a le droit d’aller au centre de loisirs.

Le mien y va d’ailleurs et il s’y éclate ! La directrice du centre de loisirs était ravie de l’accueillir et cela permet de ne pas avoir trop de temps sans séparation (nous le mettons deux matinées par semaine pendant les vacances).

Certaines communes attribuent un animateur supplémentaire pour votre enfant, mais il vous faudra en faire la demande vous-même auprès du Maire de votre lieu de résidence.

 

happy kids

La scolarité

Commentaires » 0

Votre enfant a le DROIT d’être scolarisé, dès lors que vous en faites la demande. Une AVS peut être attribuée pour le soutenir.

En aucun cas cela ne peut vous être refusé. Cependant, il faudra être préparé à faire face à certains enseignants qui ne comprennent pas ou ne veulent pas faire d’efforts.

Si vous rencontrez de trop grosses difficultés, n’hésitez pas à demander des conseils juridiques, souvent inclus dans votre mutuelle ou votre assurance, ou à contacter un avocat (si les finances le permettent). Il existe aussi des associations qui peuvent vous épauler.

Nous avons dû faire un recommandé à l’école pour leur rappeler nos droits et ils n’ont pas apprécié mais n’hésitez pas à le faire, il est important qu’ils sachent que vous surveillez la situation scolaire de votre enfant.

Beaucoup d’infos juridiques ici : http://www.egalited.org/Recours.html

A partir du CP, votre enfant peut entrer dans une CLIS1 ou une CLISted. Ce sont des classes spécifiques au sein d’écoles classiques, composées d’un petit groupe d’élèves qui sont bien encadrés. Ils participent à des activités avec les autres classes, ce qui facilite la socialisation et l’intégration.

A partir du collège, il existe des ULIS, même système de classes.

Mise à jour : aujourd’hui, ces classes s’appellent toutes ULIS, même en primaire.

zUeHshwPp75wAnc1B6SRlkOTG84