Un site utilisant unblog.fr

» Catégorie : Les méthodes à tester


Les autres méthodes

Commentaires » 0

La taxonomie de Bloom qui découpe l’apprentissage en trois pans, le cognitif, le psychomoteur, l’affectif (l’émotion, le social), en utilisant la résonance la plus forte dans une de ces domaines.

Les travaux de Nexell effectués entre 1985 et 1995, affirment que l’apprentissage par imitation facilite le développement des patrons de bases sans avoir recours aux consignes verbales et sans avoir de connaissances sur la performance à réaliser

Pour plus d’infos : http://www.soutien-educatif.fr/les-strategies-educatives/12-differentes-methodes-dapprentissage.html

La méthode TEACCH

Commentaires » 0

Des formations existent pour cette méthode (il parait que l’ont peut demander le financement à la MDPH mais je n’ai personnellement jamais rien obtenu).

TEACCH est un programme qui a développé le concept d’une « Culture de l’Autisme » comme une manière d’aborder les schémas caractéristiques de pensée et de comportement qu’on retrouve chez les individus présentant ce diagnostic.

Les objectifs à long terme poursuivis par l’approche TEACCH résident à la fois dans le développement des compétences et dans l’épanouissement des besoins humains fondamentaux que sont notamment la dignité, le fait de s’adonner à des activités utiles et personnellement significatives, le sentiment de sécurité, la perception d’efficacité personnelle et la confiance en soi. Pour atteindre ces objectifs, TEACCH a mis au point un programme d’intervention appelé « Enseignement Structuré ».

Pour plus d’infos : http://www.soutien-educatif.fr/quest-ce-que-lautisme/7-teacch.html

La méthode des 3i

Commentaires » 0

Cette méthode consiste en la stimulation permanente de l’enfant, grâce à des bénévoles qui viennent jouer avec lui à tour de rôle et se relaient, environ toutes les 1h30.

Cela ne permet donc pas la scolarisation de l’enfant.

Cette méthode est mise en pratique avec l’association Autisme Espoir Vers l’Ecole  (A.E.V.E) disposant d’antennes régionales.

Pour plus d’infos : http://www.soutien-educatif.fr/les-strategies-educatives/38-3-i.html

La méthode MAKATON

Commentaires » 0

Le makaton est une méthode de communication,associant la langue des signes simplifiée et les pictogrammes.

L’enfant peut communiquer grâce à des images ou des signes. On peut penser que l’enfant va se complaire dans cette méthode et ne jamais parler, hors il n’en n’est rien. Cela va le pousser à communiquer, et plus il va le faire plus il va aimer ça, ensuite le langage viendra naturellement, car il en aura envie.

Personnellement, mon fils est peu réceptif aux « pictos », mais assez aux signes.

Il existe des applications sur tablette pour apprendre les signes et les pictogrammes peuvent être fournis par l’orthophoniste

Pour plus d’infos : http://www.soutien-educatif.fr/les-strategies-educatives/19-makaton.html

La méthode PECS

Commentaires » 0

C’est un système de communication à base d’échange d’images.

Ce système permet de suppléer ou d’augmenter l’échange de la part des personnes ayant des troubles autistiques ou présentant un déficit de la communication sociale.

On associe souvent les méthode PECS et MAKATON.

Pour plus d’infos : http://www.soutien-educatif.fr/les-strategies-educatives/6-pesc.html

La méthode ABA

Commentaires » 0

Des formations existent pour cette méthode (il parait que l’ont peut demander le financement à la MDPH mais je n’ai personnellement jamais rien obtenu).

C’est une approche comportementale qui consiste en une intervention précoce et intensive (30 à 40 heures par semaine) sur de jeunes enfants (âge idéal : de 2 à 4 ans). La durée du programme est d’environ 3 ans. C’est la seule méthode à avoir été vérifiée scientifiquement. Les résultats du rapport Lovaas montrent un succès sur 47% des enfants pris en charge par son équipe. Ces enfants ont pu entamer une scolarité normale sans soutien particulier.

Cette méthode se décline en deux éléments :

L’enseignement « structuré », assis au bureau ainsi qu’un apprentissage scolaire classique. L’apprentissage est décomposé initialement en séances, répétées en successions rapides ( Essais Distincts Multiples) jusqu’à ce que l’enfant réussisse à répondre correctement sans guidance ou aide particulière.

L’enseignement « incidental » qui s’applique partout (à l’école, à la maison, à l’extérieur …) et à tout moment possible : il s’agit de guider l’enfant (lors de moments de jeux, par exemple).

Personnellement, nous avons opté pour cette méthode mais trouver un intervenant ou une école d’ABA est aujourd’hui très compliqué. Cette méthode est souvent critiquée de par le fait qu’elle introduit une récompense à l’enfant et que ça serait, pour certaines personnes, du dressage. Mais tout le monde fait quelque chose pour avoir quelque chose (récompense, fierté des parents…), pourquoi nos enfants devraient ils travailler gratuitement ?

Pour plus d’infos : http://www.soutien-educatif.fr/les-strategies-educatives/18-aba

 

La méthode Padovan

Commentaires » 0

Le principe de cette méthode est la Réorganisation Neuro-Fonctionnelle. En revenant sur chacune des étapes de la maturation et des apprentissages, elle assure pouvoir réparer les zones du système nerveux qui auraient été lésées ou non stimulées.

En gros, selon cette technique, ils partent du principe qu’on fait A puis B puis C et que si on n’a pas fait A on ne fera pas (ou pas bien) B etc…

« Le terme Réorganisation Neuro-Fonctionnelle regroupe toutes les idées contenues dans cette méthode, explique Florence Fromageot, orthophoniste et thérapeute Padovan. Neuro se rapporte au système nerveux. Fonctionnel désigne toutes les fonctions dirigées par celui-ci : motrices, sensorielles, limbiques émotionnelles, végétatives, langagières et cognitives. Selon Padovan, lorsque un problème survient dans l’organisation, quelle que soit la fonction touchée, c’est tout le système qui est en péril. » Comme si toutes les fonctions étaient les branches d’un arbre, interdépendantes les unes des autres, et dépendantes d’un tronc commun : le système nerveux. Or, chez l’humain, la maturation cérébrale se fait selon un schéma toujours identique. Ce que la méthode Padovan appelle “marcher, parler, penser”. «  Il ne s’agit donc pas de travailler sur le symptôme, mais de récapituler l’intégralité de la chaîne neuro-évolutive pour reconstruire la ou les zones lésées. »

Pour plus d’infos : http://www.psychologies.com/Famille/Enfants/Apprentissage/Articles-et-Dossiers/La-methode-Padovan-c-est-quoi