Un site utilisant unblog.fr

» Catégorie : A faire, dans l’ordre…


Ce qu’il faut faire

Commentaires » 1

Quand on a un doute, on demande à son généraliste ou à son pédiatre son avis.

Celui-ci nous oriente vers un CMPP ou un service de neurologie pédiatrique.

Si notre enfant est scolarisé, d’autres démarches sont à prévoir.

 240310930

1. Il faut contacter un CMPP pour mettre en place une prise en charge médicale, ou opter pour une prise en charge en libéral (à noter que la psychomotricité n’est pas remboursée par la sécurité sociale ni la mutuelle).

2. Il faut établir un dossier auprès de la MDPH de votre département, afin de faire déclarer votre enfant handicapé, obtenir des aides (AEEH et complément ou PCH) et obtenir une AVS pour les temps d’école. Vous pouvez aussi demander une carte de priorité, qui vous changera la vie (on connait tous l’horreur des files d’attente…)

3. Il faut faire les examens cliniques nécessaires afin de ne pas avoir de doute (ils seront prescris par le pédopsy du CMPP après quelques séances, ou par votre pédiatre).

A chaque rentrée, pensez à prendre un rendez-vous avec l’instituteur de votre enfant, afin de lui expliquer ses difficultés.

 

D’une manière générale :

- vérifiez avant tout que votre enfant n’a pas de problèmes médicaux (EEG, IRM et prise de sang pour bilan génétique)

- établissez la liste des soucis qui perturbent la vie de votre enfant ! Certains ne parleront pas, d’autres auront des problèmes moteurs… et choisissez en fonction de cela la prise en charge que vous souhaitez (orthophoniste, psychomotricien…) et en public ou libéral.

- ne vous laissez pas porter par les événements, soyez acteurs de la vie de votre enfant.

- faites les démarches nécessaires au niveau administratif afin d’avoir vos aides et de pouvoir vous organiser au mieux (AVS…)