Un site utilisant unblog.fr

Il m’a fait coucou !!

Mes chers amis/lecteurs, faut que je vous raconte !!

Faut dire que depuis qu’on a commencé ce fameux « Makaton », mon ptit loup il cause pas mal…Mais là, là… !! J’explique…

Je vais chercher mon ptit filou à 11h30, qui sort tout sourire de l’école (mais quel bonheur ce sourire, décidément jamais je ne m’en lasserai…) et là vous y croyez si je vous dis qu’il me fait un signe de la main et me dit « coucou » !!! oh WAOUH !!!! j’ai un feu d’artifice qui explose sous mon crâne, mon coeur qui fait boum comme un dingue, mes jambes qui ne demandent qu’à courir vers toi ! mais je reste là, pétrifiée, je fais un signe, je souris, je dis « coucouuuu » et il est fier, il est tellement content le petit bout, et moi j’ai mon coeur de maman qui explose, j’ai envie de pleurer mais non je ne le fais pas, je ne veux pas qu’il croit qu’il a fait quelque chose de mal… N’empêche que là, tout se suite, je reste sobre mais j’ai envie de sauter, courir dans la rue en hurlant qu’il m’a fait « coucou » en vraiiiiiiiiiii !!!! Et quand je lui dis « c’est bon on y va ? » il me dit « oui » !!!!! Mes jambes se dérobent, mes mains tremblent, oh mon amour j’ai envie de te serrer fort, si fort… mais bon, hein, je reste simple et je souris en te disant « alors ok c’est partit ». 

Je l’ai pas raconté tout de suite, j’en ai pas parlé de la journée, comme un secret trop bon qu’on garde un peu rien que pour soi. Un secret qui fait sourire, un secret qui fait du bien, un secret de maman fière, de maman heureuse, de maman qui espère ce qu’elle a cru tellement de fois impossible… demain peut-être, tu ne le feras pas, mais tu l’as fait, et ce souvenir, gravé dans ma mémoire, c’est mon petit bonheur, c’est ces petits moments volés rien qu’à nous, qui me permettent de tenir les jours où rien ne va, les jours où c’est trop dur… je t’aime petit bonhomme, je t’aime plus grand que l’univers, je t’aime car je suis dépassée par ton courage, ta force, ton bonheur, cette joie de vivre qui t’habite et le fait que tu aies l’air si bien avec nous. Je ne sais pas ce que j’ai fait pour mériter un enfant comme toi, mais je ne remercierai jamais assez l’univers pour ce cadeau… ne change jamais, je t’en supplie, ne les laisse pas te changer, oh non, je t’aime trop comme ça… 

8 novembre, 2016 à 21 h 24 min


Laisser un commentaire