Un site utilisant unblog.fr

La Makatonade, épisode 1

Alors, je vous raconte ou pas ? Aller c’est partit…

Comme certains le savent (ceux qui suivent quoi), nous avons décidé de commencer le Makaton avec notre petit loustic, on a pris une orthophoniste spécialisée et donc maman va partir en formation. Bien sûr, à Paris les délais sont longs, donc va, je m’en fiche, je pars à Lille, j’adore cette ville et puis 1h de TGV c’est pas la mort, comme on dit « je crains dégun » ! Cette formation se déroulera donc sur 2 jours, non consécutifs, et voici le récit de ce premier jour…

Après une semaine harassante, je prends le train à presque 22h, épuisée, liquéfiée, je me demande pourquoi je me lance là-dedans, bref j’ai besoin de dormir quoi ^^ Comme vous vous en doutez, avec ma chance légendaire, je tombe sur le wagon de la nana HYPER malade qui tousse et le gars qui fume à l’arrêt et sent le pompier le reste du trajet, et roule même ses clopes dans le train…

Me voilà donc arrivée, je file à l’hôtel de Tourcoing (et oui, le Oui Go à 20€ l’aller-retour, ça ne se refuse pas !) et à peine arrivée je m’endors, l’hôtel il est comment je sais pas, je veux juste un lit… et je fais avant une petite prière à Ste migraine de me laisser tranquille demain…

Après une nuit courte (ben oui j’ai 1h de trajet jusqu’à la formation), me voilà repartie, une petite marche dans le frais (mon royaume pour ma doudoune) et un (long) coup de métro plus tard, me voici. J’ai pris des cachets pour la tête, je suis vaseuse, j’ai des vertiges, bref ça va je gère, c’est pour Titi faut que tu le fasses, tu dormiras plus tard !

La formation se passe, on apprend je sais pas ptet 130 mots en langage des signes, les pictos bizarres bref j’ingurgite, enfin j’essaie d’apprendre le max, car vers 14h j’avoue que mon cerveau, imbibé de coca et de sucres en tout genre, me lâche. J’écoute, je mime, j’apprends, je répète, mais une partie de moi ne cesse de me dire « mais c’est bien beau tout ça mais je vais pas arriver demain et lui cracher une phrase en signes au visage ?! ». Je comprends pas trop le fait qu’on ne creuse pas plus la méthode d’apprentissage, mais maman il reste une cession, sois patiente…

Je repars donc 1h plus tôt que prévu de la formation, aie aie aie j’avais déjà prévu 1h de marge pour le train, c’est pas grave à la gare je me poserai peinarde avec mon livre… sauf que ben pas de chance, à la gare ya RIEN, pas un café, juste des courants d’air et 4 sièges à côté de la porte qui bippe sans cesse. Et voilà 2h à attendre comme ça… (vous ai-je raconté que dans le métro un mec a essayé de m’empêcher de sortir et m’a gueulé dessus quand je l’ai frôlé en m’extirpant du wagon ? bref je l’ai superbement ignoré, ce qui a eu pour effet qu’il s’en aille car il savait plus quoi faire, ben oui mon pote : parle à ma main). Mon train arrive enfin, j’ai les lèvres et les mains bleues, je tremble, je tombe bien sûr dans un wagon regroupant 7 personnes, dans lequel se regroupent 3 mecs beuglant devant un match sur le téléphone, une nana qui s’asperge de parfum, un mec qui téléphone en visio et un autre qui mange des sandwichs au pâté… bref le rêve, heureusement dans 1h je retrouve mes zhoms…

Me voilà donc assise, au chaud, devant mon ordinateur, pour vous raconter mes déboires, mais comment vous dire… j’ai couché mon fils en lui disant ET en lui signant « tu vas au dodo » et il a bien rigolé, car il a vu que sa maman était fière. Car oui, n’ayons pas peur des mots, je suis fière de moi ce soir, car je suis allé là-bas, apprendre des choses pour aider mon fils, et même si l’incertitude est là, on essaiera à fond, pour lui. Bientôt il faudra le refaire, et même si ça sera surement encore fatiguant, je le referais chaque jour s’il le fallait…

Bon ben les amis c’est pas le tout, mais j’ai faim et je suis fatiguée, donc je vous laisse et je vous raconterai bien sûr la suite de la saga bientôt ^^

 

1 octobre, 2016 à 22 h 16 min


Laisser un commentaire