Un site utilisant unblog.fr

La CLIS… ça va me plaire ^^

Alors voilà, la rentrée a eu lieu, comme vous le savez elle a été chaotique…

Mais le soir de la rentrée, il est heureux, il fait du trampoline, du foot (si !!) s’éclate et a le super sourire. Je me dis qu’il a dû beaucoup stresser le pauvre et que les gens n’ont pas dû aider avec leurs « ah mais tu es à l’école de grands ça va changer… ah mais il aura plus ses copains il sera seul ?… mais ils seront violents dans cette classe non ? (au passage à toi hein tu sais ce que je réponds !)… etc etc.

Vous imaginez bien que donc, le lendemain, son père l’emmène à l’école et moi je suis au bout de ma vie ^^ Mais voilà, quand zhom rentre, il me dit qu’il a mis son cartable, a pris la main de l’avs et d’une copine de classe et est allé en classe sans problème !! Bonheur !

Le midi je le récupère tout sourire, la maîtresse aussi, c’était parfait il a été sage, calme, il a écouté l’histoire, pas de souci…! Je suis plantée là, à sourire comme une bécasse et à danser en criant « ahhh mon titiii je suis fière de toi !!! » et lui il se marre (bon, oui y’a de quoi). On rentre manger, il est sur mon dos il l’a bien mérité et il me raconte tellement de choses (je comprend pas mais je ponctue de « ah ? » « oui » et « ah bon ok » en espérant que ça soit les bonnes réponses et qu’il est pas en train de négocier un cadeau hyper trop cher) et on sourit tellement que les passants dans la rue sourient en nous voyant.

On rentre donc ravis, on raconte à papa qui est content, on mange et il y retourne… encore une fois de bon coeur ! Quel bonheur ! En même temps, à peine arrivé devant la grille, les copains de la classe se précipitent à la grille pour le voir et le toucher à travers la grille pour le soutenir, ces gosses pas ordinaires sont décidément adorables, eux ils sauveront l’humanité c’est sûr !

Je reviens donc à 16h30 chercher mon fils, je suis heureuse mes amis, tellement heureuse ! Fini les horaires bizarres, fini d’être à l’écart, je suis au milieu des parents à 16h30 j’attends mon fils comme tout le monde. Bon, mon bonheur a été un peu gâché car, pour une question d’organisation, il faudra le récupérer derrière l’école (car les autres partent en taxi) et donc je ne serai plus au milieu des parents, noyée dans la masse, à discuter tranquille, et ça m’a fait de la peine je l’avoue, c’est bête oui je sais mais c’est comme ça. 

C’est donc partit pour un an d’aventures !!

 

3 septembre, 2016 à 9 h 42 min


Laisser un commentaire